Peine réduite pour Olanguena Awono par la Cour suprême

Condamné à 15 ans de prison en 2013, l’ex-Minsanté a vu sa peine ramenée à 10 ans.

L’ancien ministre de la Santé publique est désormais situé sur son sort. Condamné à quinze ans de prison en 2013 par le Tribunal criminel spécial (TCS) pour détournement de deniers publics, Urbain Olanguena Awono a vu la Cour suprême se prononcer sur le pourvoi en cassation qu’il a introduit.

La haute juridiction a ainsi cassé et annulé l’arrêt du TCS et rejeté l’exception de nullité soulevée par Urbain Olanguena Awono. A l’audience de la section spécialisée tenue hier à Yaoundé, il a été reconnu coupable du détournement de 200 millions de F dans le cadre de la gestion du Programme de lutte contre le sida et de 122 millions de F, dans la gestion du Programme national de lutte contre le paludisme.

Il a également été déclaré coupable de tentative de détournement de 60 millions de F, destinés au paiement des primes dans le cadre de la gestion du programme de lutte contre le sida.

En sa qualité de délinquant mineur, le prévenu a bénéficié des circonstances atténuantes. Il a été condamné à 10 ans d’emprisonnement. La Cour suprême a prononcé à son encontre les déchéances de l’article 30 du Code pénal pendant cinq ans, à compter de l’expiration de sa peine.

L’ancien Minsanté devra payer à l’Etat du Cameroun, la somme de 325 millions de F, à titre de dommages et intérêts. La haute juridiction a débouté l’Etat via le Minsanté, du surplus de sa demande, mais a condamné Urbain Olanguena Awono à verser plus de 17 millions de F à titre des dépens.

Cameroon Tribune

Related posts