Lionnes indomptables : Des responsables virés du groupe

La sélection nationale de football féminin du Cameroun aura un nouveau visage à l’occasion de sa participation aux XIe Jeux africains prévus à Brazzaville au Congo au mois de septembre prochain.

Plusieurs personnels de l’équipe ont, seront, selon des sources générale-ment crédibles à la Fédération camerou-naise de football (Fecafoot) ainsi qu’au sein de l’encadre-ment technique, écartés de manière officielle dans les jours à venir. Il s’agit principalement du Team manager Albert Francis Dicka, de la Team press officer Leocadia Bongeben, et de la Team security Rose Vianey Kakamou.

Ces personnels devenus persona non grata au sein de la sélection camerounaise ont pourtant fait partie des récentes campagnes des Lionnes indomptables, tant à la Coupe des nations 2014 en Namibie, quand le Cameroun avait été vice-champion d’Afrique derrière le Nigeria, qu’à la Coupe du monde féminine organisée au Canada du 6 juin au 5 juillet dernier.

Une participation historique au cours de laquelle la capitaine Ngono Mani et ses camarades ont créé la sensation en atteignant pour la première fois les huitièmes de finale après des victoires sur l’Equateur (6-1) et la Suisse (2-1) et une courte défaite face aux Japonaises championnes du monde 2011.

L’aventure du Cameroun s’était arrêtée au second tour, la faute à la Chine, vainqueur 1-0 du match de huitième de finale. Néanmoins ce fût la meilleure prestation africaine à cette compétition. Le Nigeria et la Côte d’Ivoire étant éliminés dès le premier tour par leurs adversaires respectifs. Les raisons de leur limogeage sont jusqu’ici floues. «Le ministère ne les a pas accrédités, c’est ce que nous avons appris. Ils disent que les moyens sont limités et qu’on ne peut pas prendre tout le monde en charge», a indiqué une source anonyme de la Fédération camerounaise de football, citée par camfoot.

Dès lors, les responsables suscités n’ont pas daigné se joindre au groupe d’Enow Ngachu, en stage depuis le 11 août dernier à l’Hôtel des Députés de Yaoundé. La tâche s’annonce ardue.
Selon le tirage au sort qui s’est déroulé le 9 juillet au siège de la Confédération africaine de football (Caf) au Caire, le Cameroun croisera le Ghana, l’Afrique du Sud et l’Égypte dès le premier tour.

Le Ghana, qui a déjà réussi à se qualifier pour les phases finales des coupes du monde 1999, 2003 et 2007 et disputé trois finales de Can en 1998, 2002 et 2006.

La sélection nationale sud-africaine ou Banyana Banyana a été médaillée d’argent en 2000 et 2012 au championnat d’Afrique de football féminin. Elle a été finaliste en 1995, 2000, 2008 et 2012. Elle a gagné deux fois le bronze, en 2006 et 2010. Mais, les Sud-africaines ont crevé définitivement l’écran en obtenant une qualification historique pour les jeux Olympiques de Londres 2012. Pour les Jeux africains, l’Afrique du Sud a échoué en finale en 2003 et 2007.

L’Égypte restera toutefois la grande inconnue de ce groupe. Si la sélection masculine détient le record de titre sur le continent africain (7 Can gagnées en 1957, 1959, 1986, 1998, 2006, 2008 et 2010), l’Égypte dans sa catégorie féminine ne figure pas sur le registre des grandes nations du football africain.

Related posts