LeTony Blair Institute et Oracle lancent la gestion des vaccins en Afrique dans le Cloud

Le Tony Blair Institute for Global Change et Oracle s’associent aux gouvernements africains pour gérer des programmes de vaccination à grande échelle dans le cloud ; plus de 73 000 personnes vaccinées et enregistrées au cours des 8 premiers jours au Ghana

LONDRES et REDWOOD SHORES, Californie, 23 novembre 2020 /PRNewswire/ — Le Tony Blair Institute (TBI) et Oracle ont apporté la technologie du cloud en Afrique pour gérer des programmes de santé publique. Dans un premier temps, le Ghana, le Rwanda et la Sierra Leone utiliseront le nouveau système de gestion de la santé Oracle pour créer des dossiers médicaux électroniques pour leurs programmes de vaccination contre la fièvre jaune, le VPH, la polio, la rougeole et la COVID-19, dès que ce vaccin sera distribué en Afrique. Le TBI et Oracle sont en pourparlers avec plus de trente autres pays d’Afrique, d’Asie, d’Europe et d’Amérique du Nord qui évaluent la possibilité d’utiliser le même système en cloud pour gérer leurs programmes de vaccination COVID-19. 

Boy in Ghana receiving a yellow-fever vaccination. Credit: The Tony Blair Institute for Global Change

« Depuis février de cette année, l’Union africaine et les États membres ont travaillé ensemble sans relâche pour faire face à l’impact de la COVID-19 sur le continent », a déclaré le Dr John Nkengasong, directeur des Centres africains de contrôle et de prévention des maladies. « Alors que la pandémie COVID-19 se poursuit, des partenariats comme celui-ci avec Oracle, le TBI et divers gouvernements sont essentiels au renforcement des institutions de santé publique des États membres, non seulement pour intégrer des technologies innovantes mais aussi pour harmoniser de manière proactive et urgente la collecte et le partage de données importantes sur les tests à travers le continent. »

Le TBI a fourni des conseils politiques et un soutien pratique aux gouvernements africains dans leur lutte contre les problèmes complexes liés à la COVID-19. Pour relever ces défis, le TBI s’est associé à Oracle pour fournir une technologie en cloud permettant de numériser et d’unifier les données sanitaires nationales, à commencer par la gestion des vaccinations. Le système de gestion de la santé Oracle crée un dossier médical électronique dans une base de données cloud pour chaque personne au fur et à mesure qu’elle est vaccinée. Ce système hautement sécurisé peut être rapidement configuré pour interopérer avec la technologie existante de chaque pays et répondre à leurs exigences les plus strictes en matière de souveraineté des données. Les pays participants auront accès au système et bénéficieront d’un soutien gratuit pendant les dix prochaines années.

« Il s’agit d’une initiative extrêmement intéressante et potentiellement révolutionnaire pour l’enregistrement des informations sur toutes les vaccinations et tous les traitements des maladies dans les pays africains », a déclaré Tony Blair, président exécutif de TBI et ancien premier ministre de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord. « Bien que l’Afrique ait bien supporté la COVID-19, elle doit encore participer aux efforts internationaux de lutte contre la maladie, y compris pour les voyages internationaux. Cela signifie qu’il faut vacciner au moins une partie importante de la population, ce qui nécessite un système de données de la plus haute qualité afin que l’expérience de chacun en matière de vaccination soit enregistrée. Oracle peut fournir à ce système des données stockées en toute sécurité et appartenant à chaque pays, et est prêt à le faire dans le cadre d’un partenariat philanthropique mondial.

Oracle Logo

Nous allons vivre avec la COVID-19 pendant quelques années, et l’enregistrement des données sera vital pour gérer son impact et sa propagation. Et une chose est claire dans cette crise : l’application de nouvelles solutions technologiques a des applications pour la numérisation de l’ensemble de l’économie et est cruciale pour l’accélération du développement africain. Cette initiative est un excellent test, et mon Institut est fier d’y participer. »

« Le système de gestion de la santé Oracle est actuellement utilisé par le gouvernement américain et de grandes organisations de soins de santé et de recherche pour surveiller les symptômes des patients atteints de COVID-19, les réponses aux traitements et pour sélectionner les volontaires pour les essais cliniques du vaccin COVID-19, » a déclaré Larry Ellison, président et directeur technique d’Oracle. « En travaillant avec Tony et son équipe pendant quelques mois, nous avons pu fournir exactement la même technologie de l’informatique dématérialisée du 21e siècle au Ghana, au Rwanda et en Sierra Leone. C’est la première fois que des données sur les vaccins sont stockées dans une base de données cloud à l’échelle nationale. L’Afrique montre la voie. »

Apporter la technologie du cloud pour les dossiers médicaux électroniques en Afrique

Le Ghana utilise actuellement ce système pour gérer son programme de vaccination contre la fièvre jaune et suivra avec la COVID-19 une fois que ce vaccin sera distribué en Afrique.

Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a déclaré : « Nous avons tiré de nombreuses leçons de cette pandémie. La plus évidente est que nous devons de toute urgence renforcer nos systèmes de santé publique. Ce partenariat stratégique avec Oracle et le TBI est la preuve de notre volonté de numériser les systèmes de santé du Ghana pour le bénéfice de notre peuple. »

« Le passage des dossiers papier actuels de la campagne de vaccination au Ghana à une gestion numérique des données à l’aide de la plate-forme Oracle permettra aux personnes autorisées d’accéder facilement à nos données. Les données seront plus sûres, et il n’y aura plus d’inquiétude quant à la perte de cartes lors des déplacements », a ajouté le Dr Kwame Amponsa-Achiano, du Programme élargi de vaccination du Ghana Health Service.

Pour en savoir plus, consultez le Dr Kwane Amponsa-Achiano à l’adresse https://bit.ly/3fntnZf.

Le Rwanda a préparé son système pour soutenir l’administration du vaccin PVH dès la réouverture des écoles secondaires, avec des plans pour soutenir les vaccinations COVID-19 et un laissez-passer d’immunité pour les citoyens à l’avenir.

Le président du Rwanda, Paul Kagame, a appelé à un système de santé résilient comme meilleure défense contre les futures pandémies : « Un vaccin COVID-19 sera un outil essentiel, et l’Afrique doit pouvoir accéder à sa juste part d’un vaccin une fois qu’il sera disponible. Ce partenariat permettra de mettre en place un registre électronique numérique novateur pour le vaccin, qui signalera que le continent est prêt à déployer le vaccin et à rouvrir nos économies au commerce et au tourisme en toute sécurité. »

La Sierra Leone se prépare à utiliser le système pour créer des dossiers de vaccination numériques lorsque débutera sa prochaine campagne de routine du Programme élargi de vaccination (PEV). Le PEV est une initiative mondiale visant à vacciner contre la polio, la diphtérie, la tuberculose, la coqueluche, la rougeole et le tétanos. On estime qu’elle permet d’éviter chaque année deux à trois millions de décès d’enfants dans le monde dus à ces maladies. Le programme PEV de la Sierra Leone couvrirait 95 % des enfants éligibles dans ce pays.

Le directeur de l’innovation et ministre de l’éducation de la Sierra Leone, le Dr David Moinina Sengeh, a déclaré : « Le gouvernement de la Sierra Leone s’est engagé à utiliser la technologie et l’innovation en numérisant des services pour améliorer la prestation de services à ses citoyens. Grâce à notre expérience d’Ebola, nous avons pu élaborer un solide plan national d’intervention COVID-19, dont les principaux outils sont la technologie, les données et l’innovation. Cette collaboration avec Oracle et le TBI est importante non seulement pour faire face à la COVID-19 et à des besoins sanitaires plus larges, tels que les vaccinations du PEV, mais elle constituera une étape clé dans la mission de numérisation pour tous de notre pays. »

Lorsque les pays commencent à vacciner les gens contre la COVID-19, le système de gestion de la santé Oracle peut être utilisé pour créer automatiquement un dossier médical électronique pour chaque personne vaccinée. Une fois le vaccin COVID-19 disponible, le système de gestion de la santé Oracle assurera le suivi des vaccinations et fournira aux bénéficiaires un code numérique QR (Quick Response). Ces codes QR aideront l’Afrique à rouvrir ses frontières et ses économies en fournissant aux citoyens la preuve de l’immunisation nécessaire pour circuler librement pour travailler et voyager.

À propos du Tony Blair Institute for Global Change
La pratique de conseil aux gouvernements du TBI soutient directement les dirigeants dans leur lutte sur le terrain contre la COVID-19, et notre unité Policy Futures fournit des analyses et des conseils pour aider les pays à atténuer l’impact économique, à se procurer des équipements essentiels, à exploiter la puissance de la technologie et à se positionner pour la reconstruction à venir.

La révolution technologique peut être accélérée en Afrique et dans d’autres pays émergents et en voie de développement, non seulement pour faire face à la COVID-19, mais aussi pour intégrer de solides systèmes de soins de santé qui profiteront aux citoyens, et au-delà de la santé, pour numériser les services publics et l’économie.

À propos d’Oracle
Oracle propose des suites d’applications intégrées ainsi qu’une infrastructure sécurisée et autonome dans le Cloud Oracle. Pour obtenir de plus amples renseignements sur Oracle (NYSE : ORCL), veuillez nous rendre visite à l’adresse www.oracle.com.

Vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=k4oZC3yjolI

Photo : https://mma.prnewswire.com/media/1340169/Oracle_TBI_Africa_Vaccination_Management_Cloud.jpg

Logo : https://mma.prnewswire.com/media/467598/Oracle_Logo.jpg

Related posts