Avec le lancement d’un passeport vaccinal reconnu mondialement, la série de réunions du GTS du G20 en Indonésie accueille davantage de visiteurs internationaux

JAKARTA5 avril 2022 /PRNewswire/ — Assumant la présidence du prochain sommet du G20, l’Indonésie a entamé la série de réunions du Groupe de travail sur la santé (GTS) qui a eu lieu du 28 au 30 mars 2022 à Yogyakarta, en Indonésie.

Indonesia's Ministry of Health Discussed Global Standard Health Protocols in the HWG Meetings

La présidence indonésienne du G20 cherche à harmoniser les procédures de voyage sécuritaires et saines à travers le monde, en particulier la reconnaissance des certificats de vaccination contre la COVID-19 à la suite de la pandémie qui a ravagé les pays du monde entier. La réunion du GTS visait à favoriser un dialogue dans le secteur de la santé entre les pays participants et à synchroniser les protocoles sanitaires mondiaux.

Au total, 70 délégués étrangers et 50 délégués locaux ont assisté à la réunion. Les délégués qui ont participé en personne étaient l’Australie, l’Argentine, le Royaume-Uni, l’Inde, etc., et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Pendant ce temps, ceux qui y ont assisté virtuellement comprenaient le Canada, la France, etc., et des organisations internationales comme la Banque mondiale.

« Nous devons avoir des protocoles sanitaires synchronisés à l’échelle mondiale pour permettre des voyages internationaux plus sûrs et accélérer la reprise économique et sociale pour de bon », a déclaré Budi Gunadi Sadikin, ministre de la Santé de l’Indonésie.

La réunion du GTS a dévoilé le lancement de la normalisation des certificats de vaccination numériques contre la COVID-19 au moyen d’un vérificateur universel établi conformément aux normes de l’OMS. Le système est basé sur le Web qui peut être utilisé sur tous les appareils. Chaque pays n’a pas besoin de changer le système ou les codes QR actuellement utilisés.

Les restrictions en matière de protocole sanitaire diffèrent d’un pays à l’autre. Par exemple, des pays européens comme le Danemark, la Hongrie, etc., ont levé toutes les mesures, mais certains exigent toujours un certificat de vaccination à l’arrivée. Alors que les pays du Moyen-Orient et d’Afrique exigent toujours un certificat de vaccination ou un test PCR.

Chaque pays a la possibilité d’appliquer les protocoles sanitaires nécessaires à son propre pays. Cependant, les procédures sont claires et universelles, renforçant ainsi l’architecture de santé mondiale et facilitant les voyages entre les pays.

La synchronisation des protocoles sanitaires est nécessaire pour soutenir l’interconnectivité des informations sur la santé. Ce processus devrait commencer dans les pays du G20 et s’étendre à d’autres pays à travers le monde.

La deuxième réunion du GTS à Lombok, en juin, portera sur le Fonds mondial pour la santé en cas de future pandémie. Le dernier de la série du GTS à Bali, en novembre, discutera de la recherche médicale mondiale.

Pour de plus amples renseignements, consultez le site Web du ministère de la Santé de l’Indonésie https://www.kemkes.go.id/.

Photo – https://mma.prnewswire.com/media/1779676/51966371023_bb8af715ed_6k.jpg

Related posts